Navigation | Parlons Sexe

12 décembre 2012

Hypersexualité : trouble psychologique ou mode de vie ?

 Hypersexualité : trouble psychologique ou mode de vie ? dans Astuces sexe sexe-avoir-une-aventure-au-bureau-10506216encyp_46

On parle souvent des hommes, mais très peu des femmes. En effet, l’hypersexualité féminine est bien réelle et de plus en plus de femmes osent briser le tabou de cette sexualité compulsive.

Un véritable mode de vie

L´hypersexualité est généralement décrite par un excès de sexe, mais pas seulement. L’hypersexualité, c’est en effet ce besoin constant de vouloir plaire, de se sentir aimée surtout physiquement. Paradoxalement, ces femmes ont souvent besoin d´être rassurées sur ce qu´elles sont et l´image qu´elles renvoient. D´autres femmes vont se tourner vers l´hypersexualité pour combler l´ennui dans leur couple. Elles se découvrent un appétit féroce et sans fin. Elles peuvent même aller jusqu´à opérer des changements physiques de manière chirurgicale afin d´obtenir plus d´attention. La masturbation et le visionnage de films pornographiques entrent également en ligne de compte, si ces pratiques deviennent répétitives et nécessaires chaque jour. Si les femmes souffrant d´hypersexualité revendiquent leur liberté sexuelle, la profusion et l’accroissement des méthodes qui vont soulager temporairement ce besoin, sont certainement le reflet sous-jacent d’un mal-être profond.

Vers un trouble mental

Si de nombreuses femmes se revendiquent libres dans tous les domaines, l´hypersexualité relève surtout d´un trouble associé à la dépression. Certaines hypersexuées éprouveront  ainsi le besoin de jouir plusieurs fois par jour, au gré des masturbations. Dans un couple, cette situation peut avoir des effets catastrophiques car le conjoint ne peut pas satisfaire sa partenaire. Cette obsession peut au long terme, entraîner des problèmes physiques à force de solliciter les organes génitaux internes. Parallèlement, ce trouble peut entraîner une angoisse accrue. Ce besoin d’être sexuellement active plusieurs fois par jour soulage pendant quelques instants ce sentiment, mais très vite le manque se fait à nouveau ressentir. Le trouble de l’hypersexualité peut rejoindre d’autres troubles, notamment des dépendances (drogues, alcool,….). Une consultation avec un professionnel peut aider à comprendre ce mécanisme et revenir à une sexualité plus saine.

Par parlonsexe le 12 décembre, 2012 dans Astuces sexe, Couples, Femmes
Pas encore de commentaires

30 novembre 2012

Femmes, sexe et ménopause

Femmes, sexe et ménopause dans Femmes femmes-peuvent-prendre-plaisir-jusqu-a-fin-leur-vie-1231544

La ménopause est inévitable pour toutes les femmes. Généralement, elle se déclare après 50 ans même si certains cas rares se développent plus tôt. Halte aux idées reçues, la femme mûre et ménopausée peut encore jouir !

La ménopause c´est quoi ?

La ménopause est tout d’abord l´arrêt du fonctionnement des ovaires avec son lot de conséquences. Si beaucoup de femmes redoutent cette période, il s´agit surtout de ne plus pouvoir procréer. A priori, aucune contre-indication pour poursuivre sa vie de femme, faire des activités, avoir des sentiments et se sentir belle. Autrefois, la ménopause rendait les femmes moches et aigries (enfin, dans la tête des hommes). Mais l’apparition des cougars excite les jeunes hommes frétillants. vous ne savez pas ce qu’est une cougar ? Alors par ici .

Et les symptômes alors?

L´arrêt du fonctionnement des ovaires implique de nombreux changements. Physiologiquement, une baisse des hormones implique la plupart du temps une sécheresse vaginale qui peut être genante voire douloureuse. Les fameuses bouffées de chaleur et l´irritabilité viennent également perturber ce corps que la femme avait enfin réussi à connaitre. Le relâchement des tissus donne un nouvel aspect physique et il faut donc ré-apprivoiser l´enveloppe charnelle. Bref, vous n’avez plus 20 ans ! Certaines femmes ne se reconnaissent plus. Pour dépasser ce stade, le site psychonet.fr peut vous aider. Et pourtant, comme la jeune fille a réussi à passer ce cap hormonal à               l´adolescence, pourquoi la femme mure n´arriverait-elle pas à transformer ce passage en découverte d´un monde de plaisirs sexuels et de nouveaux jeux ?

Des solutions pour sa liberté !

Car il s´agit bien là de la liberté de la femme, du droit à jouir de son corps et de sa vie. Fini la contraception, fini les périodes menstruelles qui mettaient un frein à la sexualité. Et surtout, voilà une formidable occasion de vivre enfin sa sexualité comme on l´entend, loin des préjugés et des normes. A vous les fantasmes !
De nombreux traitements ont été mis au point pour atténuer ou faire disparaitre les désagréments de la ménopause. Des traitements hormonaux aux lubrifiants, la femme n´est plus entravée par des symptômes genants. Des pistes sont disponibles sur doctissimo.fr. Oui, la femme ménopausée peut jouir, oui elle peut assouvir ses fantasmes refoulés depuis tant d´années, oui elle peut encore émoustiller beaucoup d’hommes !

Par parlonsexe le 30 novembre, 2012 dans Femmes
Pas encore de commentaires

21 novembre 2012

Sexe : ce que veulent les femmes

Sexe : ce que veulent les femmes dans Femmes 40-incontinence

Elles se sentent souvent mal comprises. Plus émotives et plus sensibles, elles ont un rapport à la sexualité différent des hommes. Amour, caresses, positions, elles confient leurs désirs auprès d’un gynécologue Sylvain Mimoun, auteur  de « Sexe : ce que préfèrent les hommes ».

Les préliminaires d’abord

C’est ce que  confie le gynécologue après avoir menée son enquête sur une centaine de femmes.  Pour 9 femmes sur 10, les caresses, les touchers, les massages sont essentiels pour les femmes .Ils contribuent en effet à développer leurs stimuli sexuels. Bref, « plus c’est long, plus c’est bon ». Le cunnilingus, en particulier, arrive en 6e position des pratiques sexuelles préférées des femmes.

Ce que les femmes apprécient, c’est surtout le partage, la tendresse entre les deux partenaires. S’ils aiment ainsi recevoir les caresses, elles n’en restent pas moins égoïstes. Dans un récent sondage, elles auraient ainsi déclaré que caresser le sexe de leur partenaire serait une de leurs pratiques favorites.

Positions : plus y en a mieux c’est

A chaque position son scénario.71,3 %, des femmes déclareraient vouloir varier les plaisirs. Nouvel angle de vue, nouvelles sensations, les femmes aiment la variété des plaisirs.

Pas étonnant qu’elles soient aussi nombreuses à réclamer à leurs  partenaires plus de surprises.La routine ne fait pas partie de leurs désirs : elles veulent une vie sexuelle riche et vivante.

Conseil aux hommes : Ce n’est pas de gymnastique qu’il s’agit ! Inutile de faire compliqué. Exploitez simplement les possibilités, et les limites, de vos deux corps.

Ce qu’elles attendent de lui

61,5 des femmes souhaitent obtenir plus de confidences de leurs partenaires. Leur confier ce qu’ils aiment, c’est ça qu’elles veulent.

Plus encore, les femmes aiment les hommes qui prennent les commandes. Non pas qu’elles renoncent à leur indépendance. Non, elles apprécient juste les jeux de rôle.

Par parlonsexe le 21 novembre, 2012 dans Femmes
Pas encore de commentaires

14 novembre 2012

Les hommes trouvent leur sexe beau

Les hommes trouvent leur sexe beau dans Hommes plus-size-superman-costume-zoom

Un peu, beaucoup, passionnément, d’après l’anthropologue Philippe Brenot et son ouvrage « Les femmes, le sexe et l’amour », les hommes seraient très satisfaits de leurs phallus.

Malgré leurs doutes sur leur performance sexuelle ,70% des hommes trouveraient ainsi leur sexe beau. Pire encore, les hommes se diraient complices de leur sexe. Dans le magazine Marie-Claire, des hommes de 18 à 55 ans décriraient ainsi leur phallus comme un double, un véritable alter-ego.

Fiers, ils voueraient un véritable culte de leur pénis. Et quoi de mieux que la masturbation pour récompenser l’être tant choyé ? Célibataire ou en couple, frustrés ou épanouis sexuellement, les hommes déclarent ressentir le besoin de toucher, de faire jaillir l’érection sans pour autant aller plus loin.

Néanmoins, si les hommes semblent avoir un rapport bien particulier avec leurs sexes, les femmes, elles, sont plus pudiques. Récemment libérées, les femmes  auraient une vision de la sexualité différente de leurs congénères.

Alors que les hommes ont une fascination hors-paire pour leur sexe, les femmes restent plutôt de marbre. Le rapport avec leur vagin serait ainsi moins passionel que celui des hommes.

Et pour cause, seules 40% des femmes se toucheraient régulièrement. D’après Philippe Brenot, 30% des femmes ne se seraient même jamais touchées. On est donc encore loin de « l’égalité des sexes ».Peut-être faudra t-il encore une autre révolution avant que les femmes apprécient leur sexe autant que les hommes.

Par parlonsexe le 14 novembre, 2012 dans Hommes
Pas encore de commentaires

12 novembre 2012

« Avant de mourir, faites l’amour ! »

« Avant de mourir, faites l’amour ! » dans Couples 0

A l’approche du  21 décembre, soit la fin du monde selon la prophétie Maya, l’heure est aux grandes révélations. Alors que certains se remémoreraient paisiblement leurs plus beaux moments  sur Terre avec leurs proches , d’autres privilégieraient les rapports « plus physiques » avec leur(s) partenaire(s) … ou pas.

Pas de prière ou de dernier mot doux. Non si la fin du monde venait à venir, les français sont unanimes, ils feraient l’amour. D’après le sondage réalisé par FirstAffair.fr, les hommes et les femmes seraient ainsi  respectivement 47%  et 25% à vouloir une dernière relation sexuelle avant de rendre d’âme.

Alors que le romantisme est au centre de toutes les fictions, dans la réalité, les français seraient nettement moins fleur bleue. Ce n’est donc pas auprès de l’être aimé qu’il souhaiteraient vivre leurs deniers instants, mais plutôt à trois (41% des hommes et 32% des femmes) qu’ils s’épanouiraient.

Si les femmes privilègierait les rapports avec leur partenaire régulier (31%), les hommes en revanche, opteraient plutôt pour une dernière nuit de sexe avec une inconnue (39%). De préférence, une célébrité bien sûre : Marion Cotillard ou Angelina Jolie pour les  hommes et George Clooney ou Jean Dujardin pour les hommes.

Par parlonsexe le 12 novembre, 2012 dans Couples
Pas encore de commentaires

31 octobre 2012

Infidélité : la recherche du plaisir sexuel avant tout

Infidélité : la recherche du plaisir sexuel  avant tout dans Couples Fotolia_26159672_XS

 

L’infidélité est la première cause de divorce en France. Histoire sans lendemain ou véritable liaison, l’infidélité est souvent perçue comme une trahison et peu de couples parviennent à surmonter cette étape. Si la personne trompée remet souvent  en cause les sentiments de son partenaire à son égard, d’après une étude, l’infidélité, dans une majorité des cas, serait perpétuée non pas à cause d’une baisse de sentiments, mais plutôt dans un souci  de plaisir sexuel.

 

D’après un sondage effectué par le site de rencontres Entre-infideles-.com, 35% des personnes infidèles tromperaient  ainsi leurs partenaires uniquement pour trouver du plaisir sexuel sans recherche de sentiments. L’étude menée sur plus de 2300 internautes a également révélé que l’insatisfaction sexuelle (28%) ainsi que la recherche des premiers émois de l’amour (13%) étaient des raisons souvent évoquées.

 

Seules les femmes invoqueraient la quête des premiers sentiments lorsqu’elles trompent leur partenaires. D’après une étude américaine, la plus grande crainte des femmes serait donc que leurs partenaires éprouvent des sentiments pour leurs maîtresses, tandis que les hommes redouteraient que leurs compagnes éprouvent plus de plaisir sexuel avec leur amant qu’avec eux.

 

Pour autant, l’infidélité n’est pas prête de semer la terreur chez les couples . Depuis la crise économique, le nombre d’audltères serait en hausse dans de nombreux pays européens, notamment la Grèce, l’Espagne, l’Italie et même la France. La création de sites pour adultérins tels que Ashleymadison.com n’est pas prête de les aider…

 

infidélité couples

Par parlonsexe le 31 octobre, 2012 dans Couples
Pas encore de commentaires

12 octobre 2012

Sexe : le Best-of des études insolites

Sexe : le Best-of des études insolites  dans Couples funnycouple_15

Voilà déjà plusieurs mois que Parlonsexe vous nourrit chaque semaine avec des news et des études exclusives sur la sexualité de l’espèce humaine. Si certaines sont le résultat de longs travaux de recherche, d’autres  ont des airs de mauvaises plaisanteries. Pour le plaisir, Parlonsexe refait donc le best of des 10 études les plus insolites.

 

1-Les hommes qui trompent leur femme sont plus susceptibles de mourir tôt  (American Heart Association).

 

Eh oui, avoir deux femmes demande plus d’organisation, entraine plus de stress et au long terme, forcément c’est pas bon.

 

2-Ceux qui ne pratiquent le sexe que peu souvent sont 2,7 fois plus susceptibles d’avoir une crise cardiaque que  ceux qui sont plus actifs sexuellement. (Tufts Medical Center)

 

Décidément les scientifiques ne sont jamais d’accord. Trop de sexe c’est pas bon pour le coeur, mais trop peu c’est aussi dangereux.

bla-bla études scientifiques dans Couples

3-Parler de  sexe est bon pour le sexe (Université de Cleveland)

 

Ah bah forcément, si on ose parler ouvertement de sexe, ça rend les choses plus faciles.Non ?

 

4-Il faut avoir en moyenne 104 rapports sexuels pour avoir un enfant (First response)

 

J’en suis à moins 103ème. J’imagine que la prochaine c’est la bonne !

 

5-Chez la femme, l’orgasme permet de lutter contre la dépression, les douleurs musculaires et même l’obésité (Rutgers University)

 

Ah décidément, l’orgasme fait des miracles. Serait-ce don un nouveau remède pour les personnes obèses ? « Allez, allez ,Madame, si vous voulez perdre du poids va falloir motiver Monsieur là, vous croyez pas ?

 sexe

6- Les hommes sont programmés pour dormir après l’acte sexuel (Serge Stoléru)

 

Enfin une étude scientifique, une vraie !

 

7-35% des gays et des bisexuels ont pratiqué la sodomie lors de leur dernière fois (Univeristé d’Indian)

 

Oui et alors on s’en doutait un peu quand même.

 

8-Les hommes sont plus attirés par les femmes qui ont l’air abruti(Université du Texas, étudiante en troisème cycle)

 

Ouh la, ça ça sent l’expérience.

 sexualité

9-Un tiers des britanniques répondrait au téléphone pendant l’amour (Vodafone)

 

Donc on sait que Vodaphone traque ses client même en plein ébat sexuel

 

10-Un jeune allemand sur cinq préfère renoncer au sexe plutôt qu’à Internet (Neon)

 

Mais où va le monde ?

 

Si bien sûr vous trouvez des études aussi insolites que celles-ci n’hésitez pas à les partager avec nous.

 

Par parlonsexe le 12 octobre, 2012 dans Couples
Pas encore de commentaires

5 octobre 2012

Japon : Un bar dédié à la masturbation féminine

Japon : Un bar dédié à la masturbation féminine dans Femmes Tokyo-Female-masturbation-bar3

C’est officiel, le Japon devient plus déjanté que jamais. Sa capitale en particulier, connue pour ses extravagances parfois ridicules, continue de nous étonner de jour en jour. Dernièrement, Tokyo s’est ainsi trouvé une nouvelle lubie : ouvrir un bar dédié à la masturbation féminine.

Ils l’ont appelé Love Joule.  Situé dans un quartier branché de Tokyo, le Love Joule ouvre exclusivement ses portes  à la gente féminine ou les femmes accompagnées.Dans ce bar, la femme et sa sexualité sont reines. Le but ?Briser le tabou du plaisir féminin. Au Love Joule, on déculpabilise la femme et on lui laisse la parole. Les femmes japonaises peuvent donc discuter en toute liberté et sans aucune pudeur de leurs fantasmes sexuels en solitaire.Et si les interlocuteurs sont à court de mots, le bar propose une sélection de sex toys, modernes et ultra-féminins.

Bref, Tokyo n’a pas fini de nous surprendre. Au même moment, se tenaient également les championnats du « Air Sex » , une compétition dans laquelle les participants simulent une activité sexuelle avec un partenaire invisible, souvent de manière caricaturale.

Sans grande surprise l’air sex a été inventé il y a quelques années par des hommes japonais en manque de sexe. Depuis, la frustration sexuelle est exprimée sous toutes ses formes. Espérons que nos amis japonais puissent enfin assouvir leurs besoins…

Par parlonsexe le 5 octobre, 2012 dans Femmes
Pas encore de commentaires

27 septembre 2012

Les jeunes se mettent au libertinage

Les jeunes se mettent au libertinage dans Couples 406e5e1f

Pour de nombreuses personnes c’était une mode révolue, un courant du XVIII ème siècle, ou encore une pratique réservée aux plus de 40 ans terrassés par l’ennui. Mais depuis peu, le libertinage revient en force auprès des jeunes. Malgré leur manque d’expériences, les jeunes de moins de 25 ans marcheraient progressivement vers la voie du libertinage. Mais qu’est –ce qui pique les jeunes ? Le porno, l’ennui ou l’aventure?

 

La continuation de la révolution sexuelle

 

hippiekiss clubs libertins dans CouplesEn force dans le années 1970, la révolution sexuelle qui a émoustillé la génération de nos parents ne serait pas finie. Oui certes, le monde est moins « peace and love » qu’il y a quelques décennies, mais la liberté sexuelle semble être toujours intacte. Se rendre dans un sex shop n’est désormais donc plus honteux : c’est le signe d’une santé sexuelle saine et affirmée. Entre sextoys et pornos à gogo, aujourd’hui on vit « sexe » sans complexe.

L’amour éternel : la grande désillusion

 Mais alors que le sexe est montré à outrance, les jeunes se retrouvent également confrontés  à la dure réalité de la vie : l’amour avec un grand A, magique et éternel, n ‘existerait peut-être pas. Témoins du divorce ou de la séparation de leurs parents, les jeunes seraient de moins en moins nombreux à croire en une relation amoureuse permanente et épanouie. Mais alors que leur restent-ils ?

L’adultère avec une personne unique ?Sans façon, celle –ci entrainerait évitablement des problèmes  au sein du couple.Le sexfriend ?Non , c ‘est généralement réservé aux célibataires et puis surtout c’est dangereux : on pourrait tomber amoureux de l’autre, et ça c’est tout ce qu’on cherche à éviter.

Une seule solution s’impose : le libertinage. Cette pratique permet en effet de laisser libre cours à ses désirs et ses fantasmes sexuels sans entraver pour autant la relation de couple. Pas de mensonges, pas de risques, juste du plaisir.

Les laissés pour compte des clubs libertins

612110653 jeunesIl sont donc ouverts et pleins de volonté, mais si l’on en croit certains témoignages de clubs libertins, ils ne seraient pas les bienvenus. Le patron d’un célèbre club libertin français confie ainsi voir de plus en plus de jeunes entre 20 et 23 ans, tenter l’expérience pour tester, provoquer, faire de l’exhib auprès des plus vieux. Conséquences : les plus âgés ne sont pas contents, et certains patrons commencent à leur refuser l’entrée. On pourrait donc bientôt voir dans les prochains mois, des clubs libertins réservés exclusivement aux jeunes…

 

Par parlonsexe le 27 septembre, 2012 dans Couples
Pas encore de commentaires

13 septembre 2012

Ils préfèrent renoncer au sexe au profit de la technologie

Ils préfèrent renoncer au sexe au profit de la technologie dans Couples shutterstock_76364791-300x199

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si’ l’on en croit les médias, le monde tourne autour du sexe . Pourtant, d’après de récentes études, le public serait de moins en moins intéressé par le sexe. En Allemagne , aux Etats-Unis  ou encore en France, la sexualité aurait désormais face à elle, un nouvel allié : la technologie. Internet, smartphones, ils seraient prêts à tout pour garder leur confort technologique , même renoncer au sexe.

 

Si avant les petits plaisirs de la vie étaient simples et légers, aujourd’hui les habitudes des français ont bien changé. L’indispensable tasse de café est ainsi aujourd’hui  facilement troquée par une connexion Internet rapide. Ils sont ainsi 50% à déclarer à être prêts à renoncer à leur jogging, ou à leur moment de détente devant la télé tant qu’il peuvent continuer  à surfer tranquillement sur leur smartphone.

 

La technologie plus puissante que le sexe?

shutterstock_901487891-300x200 renoncer sexe dans FemmesPire encore, une récente étude américaine indiquait que 30% des américains étaient prêts à renoncer au sexe (dont 70% de femmes) pour profiter de leur joujou. Les utilisateurs de smartphones seraient encore plus accros, puisque 40% d’entre eux déclareraient être prêts à renoncer au sexe pendant un an plutôt que d’abandonner leur mobile.

 

Mais la nomophobie  ne touche  pas seulement les Américains, De l’autre côté de l’Atlantique, on est aussi atteints par la technologie-mania. Les Allemands seraient  ainsi 18 % (18-35 ans) à déclarer que le désir de surfer sur Internet était plus fort que celui d’avoir un rapport sexuel. Y-auyrait-il donc  une crise du sexe ?Mais où va le monde ?

Par parlonsexe le 13 septembre, 2012 dans Couples, Femmes, Hommes
Pas encore de commentaires

123

Mon intime conviction |
kavalkade |
J'assume |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lovemature
| fakes
| lesbosdereve