Navigation | Archive » 2012 » juillet

25 juillet 2012

Je sexte, il sexte ,nous sextons

Je sexte, il sexte ,nous sextons dans Couples shutterstock_69883345-200x300

Messages coquins, photos osées et vidéos provocantes, le sexting est devenu un véritable phénomène de mode. Après les ados, les adultes en quête de nouvelles sensations s’y mettent aussi. Mais alors jusqu’où le sexting est-il bénéfique pour la pérennité du couple ? Comment sexter sans devenir accro ?

 

Il y a quelques mois, aux Etats-Unis, un fait-divers créait une véritable polémique sur les nouvelles habitudes des ados. Une jeune fille âgée de 15 ans commettait un suicide après qu’une photo d’elle dénudée soit circulée dans son école. Cette photo, elle l’avait envoyé à l’un de ses camarades par texto, ou dans le nouveau langage commun, par sexto.

 

Malgré les risques d’humiliation, les adolescentes seraient tout de même plus de 20% à envoyer des images de leurs parties intimes par téléphone. Les filles seraient presque autant concernées que les garçons puisque 17% d’entre elles auraient déjà envoyé des photos suggestives à leur partenaire contre 18% pour les garçons.

 

Un phénomène qui s’étend désormais au monde des adultes. Ainsi aux Etats-Unis, le sexting adulte  concernerait 1 américain sur 5.  Les plus friands de cette nouvelle méthode serait les 18-34ans chez les hommes, et les 35-44 ans chez les femmes. Si les photos dénudées sont particulièrement appréciées des ados, chez les adultes tous les moyens sont bons pour émoustiller son partenaire. Des mots coquins , accompagnés ou pas d’une photo sexy, font sensation auprès des 18-29 ans.

 

Mais alors comment utiliser le sexto à bon escient, sans tomber dans la vulgarité ? Les sexologues ont la réponse : tout d’abord, évitez la, photo de nue  d’emblée et crée plutôt  l’effet de surprise avec des mots pour éveiller les sens de l’autre, sans aller trop vite. Des mots coquins utilisés avec subtilité seraient donc le secret d’un sexting réussi . Car si la pratique est vivement critiquée, notamment lorsqu’elle est utilisée par les adolescents, pour les sexologues, elle peut devenir salvatrice pour les couples en crise. Pour retrouver une vie sexuelle épanouie, le sexting peut donc devenir un véritable allié.

Par parlonsexe le 25 juillet, 2012 dans Couples
Pas encore de commentaires

3 juillet 2012

La sodomie : pourquoi les hommes l’apprécient autant

La sodomie : pourquoi les hommes l’apprécient autant dans Couples shutterstock_62700331-300x300

D’après de récents sondages, 52% des femmes n’aimeraient pas la sodomie. Cette pratique sexuelle encore taboue, est pourtant très appréciée des hommes. En effet, 90% des hommes auraient plus de plaisir à avoir un rapport anal plutôt qu’une pénétration vaginale. Entre  fantasmes débridés, curiosité « malsaine » ou domination de la femme, pourquoi les hommes sont-ils autant portés  sur la sodomie ?

Le goût de l’interdit

shutterstock_90206332-150x150 hommes dans HommesSi l’on en croit certains hommes, la sodomie procurerait plus de plaisir, voire plus de sensations. « C’est plus serré, plus agréable » confient Alain ou encore José . Mais est-ce vraiment la sensation physique qui fait de la sodomie, la pratique sexuelle la plus appréciée des hommes ? Pour les chercheurs, rien n’est sûr…

En effet, même sans l’avoir pratiqué, de nombreux hommes sont excités à la seule idée de pénétrer leur partenaire dans l’orifice « interdit ». Christophe confie ainsi apprécier la  sodomie pour « son côté tabou ». Contre-nature et souvent associée à la défécation, elle est l’antithèse de la reproduction. La sodomie serait donc le symbole de l’interdit  et de la luxure.

Une preuve d’amour

Mais pour les chercheurs, ce qui semble surtout plaire aux hommes, c’est la réticence de la femme ,et plus particulièrement la conquête envers le « fruit défendu ».Lorsque la femme décide enfin de « se livrer » après plusieurs semaines  voire plusieurs mois de réticence, pour l’homme, c’est un véritable  cadeau, une preuve d’amour absolue. La sodomie serait ainsi plus gratifiante  que la pénétration vaginale.

Pour les psychologues, c’est la « barrière avec le sexe féminin » qui procurerait autant de jouissance à l’homme. En effet, la sodomie est l’antithèse de l’accouplement. Improductive, elle permet d’éviter  toutes sortes d’inquiétude telles que la grossesse. D’où une perception négative de la pratique  par la femme.

Par parlonsexe le 3 juillet, 2012 dans Couples, Hommes
Pas encore de commentaires

Mon intime conviction |
kavalkade |
J'assume |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lovemature
| fakes
| lesbosdereve